«

»

Imprimer ce Article

40. Pasteur radical

NL40_st-john-maximovitch-sanfran-3Il célébrait tous les offices quotidiens sans rien omettre, c’est à dire qu’il arrivait que l’on lût à Complies plus de cinq canons afin d’honorer tous les saints du jour. Il n’admettait aucune conversation dans le sanctuaire. Après la Liturgie, il restait dans le sanctuaire trois ou quatre heures et il laissa une fois échapper cette remarque : « Comme il est pénible de s’arracher à la prière et de revenir sur terre ». Aux jours de la mémoire de certains saints il célébrait pieds nus et exigeait la même chose de ses co-officiants. Il mangeait une fois par jour, et pendant le Carême de Pâques et celui de Noël, il ne se nourrissait que d’une prosphore. Il passait ses nuits à veiller ; pour résister au sommeil il s’aspergeait d’eau froide, mais il ne se lavait jamais. Jamais il ne faisait de « visites » mais là où son aide était nécessaire il apparaissait subitement et cela par n’importe quel temps et aux heures les plus inhabituelles; tantôt à minuit, tantôt vers deux – trois heures du matin. Jamais il ne prenait de voiture mais il se rendait tous les jours à pied chez les malades avec les Saints Dons. Il était de plus doué de clairvoyance et sa prière était si puissante que le Seigneur l’entendait et l’exauçait rapidement.

(Source : http://stranitchka.pagesperso-orange.fr/VO07/St._Archeveque_Jean.html)

Lien Permanent pour cet article : http://stjeansanfrancisco.pafeos.org/40-kondakion-x/