«

»

Imprimer ce Article

45. Berger des petits

NL45_small« En ce qui concerne le bâton épiscopal, Monseigneur ne permettait jamais qu’on l’apporte dans le sanctuaire et disait à nous, les acolytes, que les Anges se trouvaient dans le sanctuaire et qu’un évêque ne pouvait être leur pasteur.

Monseigneur était sévère avec nous, mais aussi plein de sollicitude. Il ne prenait jamais place à un repas de fête s’il n’y avait pas une table prévue pour les acolytes. Une fois, en 1963, pour le jour du Saint patron de Monseigneur, avaient célébré six évêques. L’organisation des paroissiennes avait fait de son mieux pour préparer aux évêques une somptueuse table. Après la prière, Monseigneur s’aperçut qu’il n’y avait pas de place pour les acolytes. Il m’appela, me donna les clefs des appartements épiscopaux et, tout ce qu’il y avait de meilleur sur la table épiscopale, c’est à nous qu’il le destina. Après cet incident, dans toutes les paroisses, il y eut toujours une place prévue pour les acolytes. »

(Source : http://stranitchka.pagesperso-orange.fr/VO09/St_Jean_de_Chang.html)

Lien Permanent pour cet article : http://stjeansanfrancisco.pafeos.org/45-berger-des-petits/